ZARCO ET LE CONTINENTAL – (Synopsis)

 

Voici plus d’un an que mon premier long-métrage « Il était une fois le Continental Circus » est sorti. Ce n’était pas gagné de produire un documentaire sur la course moto des années 1970. Il s’agissait alors de projeter une épopée racontée par ceux-là même qui l’avaient vécue et que l’on nomme aujourd’hui « pilotes de Légende ».

Cette fois, dans ce nouveau documentaire, le personnage central n’est plus un ancien pilote mais un champion bien actuel, Johann Zarco. Originaire d’Antibes, il est à 27 ans double champion du monde Moto2 (2015 et 2016) et court cette saison au plus haut niveau mondial, le MotoGP.

Aujourd’hui, la France peut s’enorgueillir d’avoir un champion d’exception comme lui. Il a réussi ce qui me semblait le plus difficile à faire : gagner avec brio en redoublant sa classe. C’est là que Johann a montré qu’il pouvait encaisser sans rien perdre de son désir. C’est la marque des champions.

Pour atteindre ce niveau, la passion de la course et le don d’un seul homme ne suffisent plus. Gérer le stress, l’organisation de l’entraînement et la demande médiatique mobilisent trop d’énergie. Grâce à Laurent Fellon, son mentor depuis ses 13 ans, il a pu construire sa carrière autour des valeurs de loyauté, de confiance et du goût du travail. L’expérience de ce duo gagnant sert à mettre en lumière ce qui a pu manquer aux pilotes de mon époque pour s’accomplir complètement dans ce sport.

D’autres personnes fondamentales interviendront pour compléter le récit de ce jeune pilote. Je pense à Bruno Gillet, journaliste qui a vécu la fin du Continental Circus et l’arrivée du MotoGP, Hervé Poncharal, manager de Yamaha Tech3, Guy Coulon, responsable technique de Johann au sein de l’écurie, et Laurent Fellon. Tous ont rêvé en suivant les parcours de la « french génération », des Sarron, Pons, Rougerie, Fernandez, Baldé, Bertin et jusqu’à moi-même.

Aujourd’hui c’est Johann qui fait rêver, depuis les gamins de son école de pilotage, la ZF Racing school (Zarco-Fellon) jusqu‘aux seniors dont je fais partie. Je continue d’apprendre la course et revisite mon passé à l’aune de son expérience. Il me fait rêver à nouveau comme les légendes du Continental l’ont fait à leur époque.

Il est la figure actuelle d’une passion qui perdure à travers les générations, avec le goût de la transmettre. Compter sur mes images pour vous la faire partager.

TEASER 2

 

 

TEASER 1